Présentation 

>

 Qui sommes-nous?

 
 
 
 
paysans du benin
 

Avis de recrutement de chargé de communication

Recrutement d'un consultant pour l'élaboration d'un stratégie de communication

----------------------------------------
Pétition de l’Alliance nationale des OSC pour un code foncier et domanial consensuel et respectueux des droits économiques sociaux et culturels.
 
 
 
 
 
 
 
Portrait de paysan
 

Dans le cadre de la mise en oeuvre des résolutions et recommandations du carrefour National des jeunes Ruraux (CNJR) ayant regroupé les jeunes agriculteurs du Bénin et du Togo du 22 au 26 février 1999 et dans le souci de mettre les jeunes ruraux au centre des grands défis du monde rural à savoir la sécurité alimentaire, la participation réelle à la prise de décision, l'accès aux ressources de production, les jeunes paysans du Bénin ont décidé de se mettre en un mouvement de défense et de construction des positions collectives dénommé: Synergie Paysanne.

Son ambition est de fédérer toutes les solidarités paysannes au plan national pour représenter et défendre les intérêts des paysans béninois devant les instances nationales et internationales en développant des actions de stratégie d'influence des politiques. Elle a été enregistrée le 5 Juillet 2002.

Etant implanté dans 11 départements, comptant plus de 1 000 membres actifs tous issus du monde agricole, ce mouvement a su s'imposer au fil des années dans le paysage syndical national et international.

Voir la carte des adhérents par département.

       
un paysan engagé
Emissions TV/Radio
 
 
Appel à signature pour la pétition: « Le code foncier et domanial en examen au parlement du Bénin ne doit pas être voté en l’état. »

Le Bénin notre pays est sur le point de se doter d’un code foncier et domanial qui est censé harmoniser tous les textes régissant le foncier depuis les années 1965 à nos jours y compris nos pratiques coutumières en matière de gestion foncière. Ce code devrait également contenir des dispositions relatives à la régulation du phénomène d’accaparement des terres agricoles en expansion dans nos communautés. La société civile a suivi activement l’élaboration de ce code et  a fait en son temps des observations et des amendements. Malheureusement et contre toute attente, la version du code transmis à l’assemblée nationale dans sa version de Juin 2011 n’a pris en compte que partiellement ces amendements et comporte des articles qui ne reflètent en rien le consensus dégagé lors des multiples rencontres et consultations menées avec les initiateurs.

Mobilisez-vous et rejoignez-nous dans ce combat en signant cette pétition en vue de déjouer le complot contre l’agriculture de notre pays.

Signez massivement cette pétition, où que vous soyez, afin de  contribuer à faire voter un code foncier et domanial consensuel et socialement juste.

Non au vote du code en l’état.
Votre signature peut sauver nos terres des mains des prédateurs.
Alors agissons maintenant.

Pour plus de détail cliquez ici.

Téléchargez la pétition ici.


Urgent:
«Les paysans ne doivent pas être des ouvriers sans pouvoir sur leur propre terre », Olivier De Schutter -Rapporteur Spécial sur le droit à l’alimentation par le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies

[24 octobre 2011] New York – «Depuis trop longtemps, des paysans sont contraints de vivoter de l’agriculture de subsistance ou, une fois endettés, de céder leur terre et leur main-d’œuvre pour travailler sur des plantations dans des conditions d’exploitation.»

« Notre incapacité à aider les petits paysans à accéder aux marchés – et à vivre décemment de l'agriculture – est une cause majeure de la faim, » a prévenu Olivier De Schutter, Rapporteur spécial de l’ONU sur le droit à l’alimentation.

« Nous devons donner aux petits exploitants le pouvoir de négocier des conditions décentes avec les acheteurs, et nous devons étudier les modèles commerciaux les plus globaux. Les gouvernements ne doivent pas se dérober à la responsabilité qui leur incombe de surveiller les accords entre paysans et acheteurs et d’offrir aux petits exploitants les armes nécessaires à l’amélioration de la chaîne de valeur. » Plus d'infos ici.


Annonce:
Lancement de la deuxième édition du Festival de film Alimenterre à l'Institut Français à Cotonou le 13 octobre à partir de 19 H.

Télécharger le programme.

festival alimenterreManger est un plaisir mais surtout une nécessité vitale. Quelle alimentation souhaitons-nous et comment est-elle produite ? Comment ceux qui produisent peuvent-ils en vivre dignement ? Ici ou ailleurs, on oublie trop souvent que derrière chaque assiette, il y a un agriculteur.

Depuis sa création, le Festival de films ALIMENTERRE projette et met en débat les questions cruciales liées à l’alimentation et à l’agriculture, en France comme dans les pays pauvres.  Voir site officiel.

 

 
 
 

Le projet de code foncier comporte des innovations, mais il y a encore des insuffisances

----------------------------------------
 

 

   
 
 
 Reglement intérieur de SYNPA
 
  
   
 Plaquette SYNPA
   
   
 

Les actualités du monde rural dans le monde.

----------------------------------------

Directives Volontaires sur la gouvernance responsable des régimes fonciers des terres, pêches et forêts.

 
 
     
 
:
 
© copyright 2010 -2011 Synergie paysanne